Présentation

41 avenue Montaigne 75008 Paris

Pour cerner l’identité singulière d’une agence d’architecture d’intérieur, se tourner vers ceux qui lui font confiance est la démarche la plus naturelle.

S’ils symbolisent l’art de vivre à la française, s’ils sont présents dans le monde entier, s’ils sont innovants, s’ils sont exigeants et si leurs propres clients exigent la perfection, s’ils savent se renouveler pour durer, gageons que leur fidélité à Moinard Bétaille ne doit rien au hasard.

À Londres, Chengdu, Moscou, Kyoto ou encore Dubaï, partout où des civilisations sont assez riches pour embrasser d’autres cultures, Moinard Bétaille instillent une dose d’esprit français, comme une épice dont ils maîtrisent la puissance. S’ils empruntent au savoir-faire des artisans d’exception, au cœur de l’imaginaire français depuis le XVIIIe siècle, c’est tourné vers les siècles à venir, pour produire ou réveiller le patrimoine de demain.

Moinard Bétaille… Entre ces deux patronymes, une envolée multiplicatrice exprime bien plus qu’une complicité : une alliance artistique et esthétique éprouvée et qui voit loin, au service de marques prestigieuses et de personnalités affirmées.

Ensemble, ces deux architectes voyageurs se sont hissés à la bonne hauteur, portés vers l’excellence. À l’évocation de leurs derniers chantiers, salués par la presse internationale, leur apport mutuel sonne comme une évidence. Leur complémentarité s’inscrit désormais aussi au fronton de l’agence de l’avenue Montaigne.

Pour les palaces parmi les plus mythiques au monde, ils ont cherché et trouvé l’osmose avec la ville. Au-delà de l’élégance discrète, leur griffe se devine, surprise après surprise, de découvertes en découvertes. À l’arrondi d’une vasque réinterprétant une ancienne jarre chinoise, au cuivre serti dans une dalle… Découvrir, redécouvrir, voilà leur réponse au défi du déjà-vu ailleurs et de la lassitude.

Sollicités pour des résidences qui plongent le regard dans la Méditerranée et d’autres qui enlacent la tour Eiffel, ils ont utilisé les savoir-faire des artisans d’art, ainsi que des techniques de pointe maîtrisées avec sagesse, visant l’intemporel bien plus que le neuf si vite fané. Quel souvenir garde-t-on d’une villa au bord de l’océan ou de la salle de réception d’une banque privée ? La fraîcheur d’une pierre près du lit, une irisation qui se devine sur un canapé, une lumière qui émerveille soudain.

Mis en confiance, deux domaines sacrés du Médoc et de la Champagne ont pareillement basculé dans une autre esthétique sans perdre de leur superbe, au grand plaisir des amateurs de grands crus.

Dans la salle des restaurants étoilés, d’ailleurs, où ils sont parfois confrontés à des décors majestueux, ces épicuriens ont conçu des alcôves, et su convaincre leurs commanditaires qu’un cuir confortable et une acoustique respectueuse de l’intimité précèdent et décuplent l’émotion sensorielle…

Leurs boutiques sur tous les continents, enfin, tout sauf standardisées, évoluent avec l’époque et ne se ressemblent pas. Chacune offre une expérience de luxe. On les visite parfois comme une maison de famille empreinte de l’histoire de la marque.

Moinard Bétaille, forte de ses 45 collaborateurs, ce sont des techniques de pointe, maîtrisées avec sagesse, visant l’intemporel bien plus que le neuf qui vieillit si vite.